fbpx
Sélectionner une page

Si vous vous intéressez un minimum aux méthodes d’organisation et de productivité, mais aussi au développement personnel, vous avez sûrement entendu parler du Bullet Journal (prononcez  « beulette » ou « boulette journal ») ou BuJo (prononcez comme ça s’écrit).

Mais qu’est-ce qu’un Bullet Journal ? A quoi ça sert ? Comment créer un Bullet Journal et comment s’en servir ?

Toutes les réponses ici pour tout savoir sur le Bullet Journal.

Qu’est-ce qu’un Bullet Journal ? (ou BuJo pour les intimes)

Un Bullet Journal est une sorte d’agenda personnalisé, où on y note toutes ses tâches, rendez-vous, événements passés ou à venir, ainsi que des notes et informations que l’on souhaite garder et retrouver facilement.

C’est à la fois un agenda, un bloc-notes, un pense-bête, un journal intime, un carnet à dessin, tout en un.

Il sert à s’organiser, mais aussi à s’améliorer grâce au développement personnel : en effet, on peut prendre de bonnes habitudes et les suivre, définir ses objectifs, réaliser ses rêves en faisant le suivi de ses projets, etc.

Cela s’appelle « Bullet » en référence aux « bullet points » que l’on utilise pour lister tout ce dont on veut se souvenir et suivre :

  • liste de tâches,
  • liste de courses,
  • wishlist (ou « liste de voeux » pour les non anglophones : c’est la liste de tout ce que l’on souhaite acheter),
  • bucket list (traduit par « liste – seau » (parce qu’en Anglais, « kick the bucket » signifie « mourir », « casser sa pipe », c’est comme si en Français on appelait ça une « liste pipe » !)) : cela correspond à la liste de choses que l’on voudrait faire avant de mourir),
  • liste d’habitudes,
  • liste d’exercices de fitness,
  • liste de recettes,
  • liste de livres à lire,
  • liste de séries Netflix à regarder,
  • etc.

Collections Bullet Journal 

Les possibilités sont infinies, car ce journal est personnalisable : autant dans le fond que la forme, c’est le propriétaire de ce journal qui décide du contenu et crée lui-même les trames de ses pages, selon ses propres besoins et façon de s’organiser.

On peut ainsi créer des tableaux, des cases à cocher, des lignes ou autres cadres pour y noter son contenu, mais également y apporter une touche plus design grâce à des couleurs, des illustrations, des calligraphies.

Souvent appelé BuJo, le Bullet Journal est devenu viral notamment grâce aux « BuJoteuses » (celles qui BuJotent, logique) qui partagent sur les réseaux sociaux leurs illustrations.

On appelle le fait d’utiliser son Bullet Journal : le « Bullet Journaling« .

A noter qu’il s’agit le plus souvent de femmes qui partagent sur les réseaux, mais les hommes l’utilisent aussi, le créateur étant un homme !

Regardez quelques exemples ci-dessous :

Plus qu’un simple agenda, le Bullet Journal est une méthode d’organisation personnalisée qui permet d’être plus productif et d’atteindre ses objectifs.

my-bullet-online-text-dividers

Quel est le principe du Bullet Journal ?

Vous avez sûrement déjà utilisé un agenda classique, et vous avez fait un choix entre une page par jour, ou 2 jours par page, 2 pages par semaine, etc. Vous y notiez vos rendez-vous et vos tâches, et éventuellement des numéros de téléphone (ça peut toujours servir !).

Et puis vous utilisez un cahier pour vos notes et autres gribouillis.

Un carnet supplémentaire pour votre journal intime, un autre pour faire votre suivi d’exercices de sport, et des post it pour votre liste de courses, etc etc.

Avec le Bullet Journal, VOTRE BuJo, un seul carnet va suffire pour y noter toute votre vie. Oui, rien que ça !

Un Bullet Journal est un carnet vierge que l’on va personnaliser afin que son contenu nous convienne parfaitement. On crée chaque nouvelle page chaque jour et on utilise un système de numérotation des pages et de symboles permettant de retrouver facilement ses notes.

my-bullet-online-text-dividers

D’où vient ce concept ?

Le Bullet Journal a été inventé en 2013 par Ryder Carroll, un designer américain qui recherchait une méthode d’organisation qui convienne à ses besoins particuliers.

Il raconte dans son livre son histoire personnelle et les raisons pour lesquelles il a créé cet outil : ayant un trouble du déficit de l’attention (qui n’en a pas un de nos jours, avec les nouvelles technologies notamment ?), il avait besoin d’un système qui lui permette de s’organiser, se concentrer et ne rien oublier.

En montrant sa méthode à une amie, il a découvert que chacun pouvait le personnaliser en fonction de ses besoins et de ses objectifs. Il a ainsi décidé de partager sa méthode à un plus large public.

my-bullet-online-text-dividers

Pourquoi faire un Bullet Journal ?

En créant votre propre Bullet Journal et en l’utilisant tous les jours, vous pourrez :

  • définir votre organisation personnelle,
  • accroître votre productivité,
  • vous projeter dans l’avenir, définir des objectifs et établir des plans d’action pour les atteindre,
  • garder en mémoire vos souvenirs, vos accomplissements,
  • avoir à portée de main toutes les informations qui vous sont utiles,
  • vous améliorer, si cela fait partie des objectifs que vous souhaitez réaliser, notamment en prenant de nouvelles habitudes,
  • augmenter votre niveau de bonheur.

Un BuJo est donc un véritable outil, une méthode d’organisation personnalisée dont l’efficacité a été prouvée par des millions d’utilisateurs du monde entier.

my-bullet-online-text-dividers

Où trouver un Bullet Journal ?

Etant donné que vous n’avez besoin que d’un carnet et d’un (ou plusieurs) stylo(s), vous pouvez créer le vôtre très facilement.

Toutefois, si vous souhaitez en avoir un avec déjà un minimum de « fonctionnalités », certains ont inventé des agendas, appelés « Bullet Carnet » par exemple.

mon-bullet-carnet    bullet-journal-femme    Mon mini bullet carnet

Bien évidemment, comme il n’est pas créé de A à Z par vous-même, il est très probable qu’il y ait des pages qui ne vous servent pas, et inversement, qu’il manque des pages qui vous seraient utiles.

C’est pour cette raison que l’on trouve très souvent des pages vides pour que vous puissiez y ajouter les vôtres.

A terme, vous aurez sûrement envie de créer le vôtre, surtout si vous souhaitez utiliser la méthode d’organisation créée par Ryder Carroll.

my-bullet-online-text-dividers

Une méthode d’organisation à part entière

Le Bullet Journal n’est en réalité pas juste un simple carnet, mais une méthodologie pour organiser tous les domaines de sa vie.

Ryder Carroll a mis en place (et la communauté du Bullet Journal l’a aidé à améliorer) un process pour :

  • ajouter du contenu dans le carnet (futur, passé), tout en créant au jour le jour les nouvelles pages (et non pas en avance comme un agenda avec les dates déjà inscrites), pour être sûr d’avoir la place nécessaire si besoin (par exemple, on peut très bien ne remplir qu’une demi-page un jour, et 3 pages le lendemain),
  • retrouver facilement le contenu grâce à une numérotation des pages et des symboles sous forme de puces,
  • prendre des notes synthétiques que l’on peut comprendre longtemps après,
  • créer ce qu’il appelle des « collections ».

Si vous souhaitez rejoindre la communauté de Ryder Carroll, c’est ici par ici (en Anglais).

my-bullet-online-text-dividers

Un peu de vocabulaire

N’ayant pas trouvé de méthode existante correspondant à ce qu’il voulait faire, Ryder Carroll a inventé son propre vocabulaire :

  • Keys : ce sont les symboles utilisés dans le carnet, pour définir que c’est un rendez-vous, une tâche ou une note, si elle est à faire, réalisée, à reporter ou à supprimer…
  • Index : il s’agit d’une page au début du carnet, c’est une sorte de table des matières qui liste l’ensemble des collections (voir définition ci-dessous),
  • Future Log : ce sont les pages qui permettent de noter les rendez-vous ou dates importantes à venir
  • Monthly Log : ce sont les pages mensuelles (et les variantes semaine et jour : Weekly Log et Daily Log)
  • Calendex : une page annuelle
  • Collection : il s’agit d’une liste, qui peut prendre des formes différentes. Il existe donc une collection pour la date du jour, une autre pour la semaine, le mois, l’année en cours… Mais aussi une collection pour les livres lus / à lire, les voyages faits / à faire, la bucket list, les courses, etc. etc.

Donc maintenant que vous connaissez cette nouvelle langue, vous pourrez ainsi comprendre comment cela fonctionne.

Prenons quelques exemples :

my-bullet-online-text-dividers-vsmall

Exemple 1 : Nous sommes le 10 février 2022, j’ai un rendez-vous chez l’ophtalmo le 23 juin 2022.

Dans ce cas-là :

  • je vais dans la page Index pour avoir le n° de page du Future Log. Sur celle-ci, il y a un encart pour les différents mois à venir.
  • dans la case du mois de juin, je rajoute une ligne avec la date, l’horaire et le nom du rendez-vous, avec un cercle devant celle-ci (pour rendez-vous si c’est cela que vous avez défini dans les « Keys »).

Puis à la fin du mois de mai (ou le 1er juin) :

  • je crée la collection du mois de juin (ou Monthly Log),
  • en regardant ce qu’il y a dans le Future Log, je reporte le rendez-vous du 23 dans le Monthly Log.

Eventuellement, si vous aimez vous organiser aussi hebdomadairement, la semaine du 23 juin (lundi 20 matin ou dimanche 19 au soir) :

  • je crée la collection de la semaine 25, appelée Weekly Log,
  • en regardant dans le Monthly Log de juin, je reporte le rendez-vous dans la collection de la semaine 25.

Le 23 juin (le matin ou la veille au soir) :

  • Je crée la collection du jour (appelée Daily Log),
  • en regardant dans la collection de la semaine 25, je crée une nouvelle ligne et note le rendez-vous.

Après avoir été au rendez-vous, je barre le cercle (selon les « Keys » que vous aurez défini).

Cela semble peut-être compliqué d’un premier abord, mais on comprend mieux en testant.

Et puis vous pouvez toujours réorganiser selon ce qui vous convient le mieux.

my-bullet-online-text-dividers-vsmall

Exemple 2 : Je veux noter ma liste de tâches du jour

  • Le matin-même, ou la veille au soir, je vais à la page blanche suivante (ou la suite de la page si vous voulez optimiser au maximum) et mets la date du jour,
  • Je regarde dans le Monthly Log (ou le Weekly Log) les rendez-vous et tâches que j’avais planifiés et les reporte sur la collection du jour si nécessaire. Je regarde aussi dans la collection de la veille s’il n’y a pas de tâche ou rendez-vous reporté à aujourd’hui.
  • Je note toutes les autres tâches et rendez-vous à effectuer ce jour-là, avec les symboles renseignés dans la page « Keys ».
  • Lorsque ceux-ci sont réalisés, je les barre (selon les Keys).
  • Si je les reporte (au lendemain par exemple, ou un autre jour) ou bien si je remets à plus tard sans date définie) voire si je l’annule, je mets le symbole correspondant.
  • Je re-note dans le Monthly ou Weekly Log la tâche ou rendez-vous si je ne reporte pas au lendemain, pour pouvoir la re-noter au moment voulu.
  • Si je reporte au lendemain, soit je crée la collection du lendemain maintenant, soit je le fais le lendemain matin.
my-bullet-online-text-dividers-vsmall

Exemple 3 : Je veux ajouter du PQ à ma liste de courses

  • Sur une page blanche à la suite de mon carnet, je crée une liste dédiée aux courses. Puis je continue sur les pages suivantes mon organisation habituelle.
  • Je note sur la page Index le numéro de page de cette liste de courses.
  • Le jour où je souhaite ajouter un item, je vais dans la page Index pour voir le n° de page de ma liste de courses,
  • Je rajoute un carré (pour tâche par exemple),
  • j’écris « PQ »,
  • Le jour où je vais faire mes courses, je retourne sur cette liste et coche tous les items que j’ai achetés.
my-bullet-online-text-dividers-vsmall

Exemple 4 : j’ai une idée de génie

  • Je vais dans la page Index pour voir le n° de page de la collection « Idées de génie ».
  • Si je n’ai pas encore créé cette page, je vais à la prochaine page vierge, je mets le titre « Idées de génie » et regarde le numéro de page.
  • Je vais sur la page Index, ajoute une nouvelle ligne « Idées de génie » avec le n° de page.
  • Je note mon idée sur cette page.
  • Si je veux mettre une date pour commencer à travailler sur cette idée, je vais dans le Future Log et note dans le mois correspondant quand est-ce que je souhaite la réaliser.
my-bullet-online-text-dividers-vsmall

Exemple 5 : j’ai une idée de cadeau pour ma mère

  • Vous avez compris l’idée, vous allez voir dans la page Index si la collection « Idées de cadeaux » le numéro de page si celle-ci existe déjà, sinon créez-là sur la prochaine page blanche, et notez son numéro de page dans l’Index.
  • Notez votre idée de cadeau et à qui il est destiné.
  • Mettez dans le Monthly Log quand vous allez l’acheter.

Voilà, vous avez un peu une idée du principe maintenant ? Sinon, demandez-moi dans les commentaires ci-dessous, je vous répondrai avec plaisir.

my-bullet-online-text-dividers

Comment faire un Bullet Journal, son propre BuJo ?

my-bullet-online-text-dividers-vsmall

Quel matériel utiliser ?

Pour créer votre propre Bullet Journal, vous avez besoin :

  • Leuchtturm1917 Bullet journald’un carnet vierge : vous pouvez utiliser n’importe quel cahier ou carnet, mais le plus pratique est un carnet avec des points en pointillés sur toutes les pages (cherchez « dotted carnet » en Anglais ou « carnet pointillé » en Français, le plus connu étant le Leuchtturm1917) (à vos souhaits !);
    • notez que vous pouvez aussi utiliser un classeur pour pouvoir déplacer les feuilles, à vous de décider puisque le principe est de pouvoir le personnaliser à fond ! (même si certains puristes diraient que ce n’est plus un vrai Bullet Journal dans ce cas-là)
    • quelques questions à vous poser pour pouvoir choisir le format de votre carnet :
      • quelles dimensions selon ce que vous souhaitez retrouver sur chaque page : A4, A5 ?
      • des spirales pour pouvoir ouvrir les pages et écrire aussi bien en mode portait que paysage ?
      • des pages épaisses pour pouvoir utiliser des feutres et ne pas les voir à travers ?
    • quel contenu allez-vous y mettre ? Est-ce que vous voulez y consigner tous les domaines de votre vie ? Vous pouvez très bien avoir plusieurs Bullet Journaux pour plusieurs projets différents aussi, à vous de voir ce qui vous convient le mieux,
  • d’un stylo, ou de plusieurs crayons ou feutres de couleurs et épaisseurs différentes si vous souhaitez personnaliser son design, notamment par des illustrations,
  • une règle pour tracer les lignes.

Pas besoin de savoir dessiner, on peut très bien le faire sobre, voire même moche et raturé (même si le fait qu’il soit joli permet de donner envie de l’utiliser (saviez-vous qu’on est physiologiquement attiré par ce qui est mignon ?)).

Ou alors vous pouvez utiliser des stickers ou même des pochoirs, pour égayer vos pages.

stickers bullet journal    stickers-bullet-journal-jungle    stickers-bullet-journal-pochoir

stickers-bullet-journal-etsy     stickers-bullet-journal-pochoir-etsy

Certains vont même créer des trames et des illustrations que vous pourrez recopier : Instagram, Pinterest et YouTube regorgent d’idées et d’inspirations.

Et si vous ne voulez pas dessiner, vous pouvez acheter des trames, les imprimer et les coller. C’est devenu une création fait main, puisqu’on peut les retrouver sur le site Etsy notamment, ou directement sur les boutiques en ligne des créatrices :

bullet-journal-collection-a-imprimer    bullet-journal-a-imprimer

    mood-tracker-bullet-journal

Attention tout de même à ne pas vous mettre trop de pression d’avoir un joli carnet.

Parce que le risque est qu’ayant peur de faire des ratures, vous n’osiez même plus l’utiliser et écrire dedans.

(Et au pire, il existe des stylos effaçables !)

On met le choix du carnet en première étape car il en faut un pour commencer, mais n’en faites pas un obstacle pour vous lancer, vous pourrez toujours changer après vous être fait la main. Pour ma part, j’avais commencé par un simple cahier spirales à petits carreaux en format A5.

Après avoir trouvé votre carnet, vous pouvez créer vos pages.

Le Bullet Journal est en avant tout une méthode d’organisation, donc vous pourrez bien entendu adapter selon ce qui vous convient le mieux, mais voici ci-dessous la méthode créée par Ryder Carroll.

my-bullet-online-text-dividers-vsmall

Voici les différentes étapes pour créer votre BuJo :

Etape 0 : notez le numéro des pages

Si vous partez d’un carnet complètement vierge, vous devez noter le numéro de page sur chaque page. Soit vous le faites au fur et à mesure que vous créez les pages, soit une fois pour toutes au début.

Etape 1 : définissez les symboles à utiliser

Sur la première page, écrivez les différents symboles que vous allez utiliser tout le long du Journal. Vous pouvez donc appeler cette page « Keys » comme Ryder Carroll, ou « Clés », « Symboles » ou « Légende » (ce qui vous parle le mieux).

Le but étant de gagner du temps, les symboles vont vous permettre de voir en un clin d’oeil le type d’actions à réaliser. Voici ceux que recommande Ryder Carroll dans sa méthode :

  • Puces classiques :
    • note
    • événement (ou rendez-vous)
    • tâche à faire
    • tâche effectuée
    • tâche migrée
    • tâche programmée
    • tâche annulée
  • Indicateurs à mettre devant une puce pour la différencier et la mettre en avant d’un coup d’oeil : important, urgent, inspiration, délégué

 

Puces Bullet journal - My Bullet online

 

Etape 2 : Créez une page Index

Comme vu plus haut, il s’agit de la table des matières du carnet : il suffit de mettre le nom des collections puis le numéro de page.

 

Etape 3 : Créez une page Future Log

Vous pouvez créer une ou deux double-pages avec les mois à venir (on ne commence pas forcément un Bullet en janvier mais au moment où vous créez pour la première fois votre Bullet, ou quand le précédent est terminé).

En général, on écrit les dates de chaque mois, de façon à voir quel jour tombe chaque date.

Voici un exemple :

 

Etape 4 : Créez un Calendex (calendrier annuel)

Cette page peut servir pour avoir une vision d’ensemble sur les grands événements, par exemple les vacances, les anniversaires les plus importants.

 

Calendex Bullet journal - My Bullet online

 

Etape 5 : Pour chaque mois, créez une page Monthly Log

Au début de chaque mois (ou plutôt à la fin du mois pour le suivant), on crée le Monthly Log.

Il s’agit d’une page avec une ligne pour chaque date.

Cela permet de noter les rendez-vous du mois notamment, et les tâches importantes à faire à une date précise.

 

Etape 6 : Chaque jour, créez une page Daily Log

Enfin, chaque jour (ou la veille c’est encore mieux), notez la date du jour.

En regardant ce qu’il y a dans le Monthly Log, reportez vos rendez-vous et tâches. Et ajoutez éventuellement tout ce que vous avez prévu ce jour-là.

Au fil de la journée, vous pourrez aussi y écrire vos notes, comme vous le feriez dans un carnet classique : que ce soit pour prendre des notes pendant une réunion, ou vos pensées, vos idées.

C’est pour cela qu’il est important de ne pas préparer les pages à l’avance, pour que vous ayez tout l’espace nécessaire chaque jour.

Si vous souhaitez vous organiser par trimestre et / ou par semaine, vous pouvez bien entendu créer des pages correspondantes.

Pour plus de détails sur la méthode, rendez-vous sur le blog officiel du Bullet Journal (en Anglais).

my-bullet-online-text-dividers

Que peut-on y mettre ?

Vous pouvez bien entendu mettre tout ce que vous voulez dans votre BuJo, vous l’avez compris.

 

Les différents calendriers dont vous avez besoin, comme vu plus haut :

 

  • Calendrier annuel
  • Calendrier mensuel
  • Calendrier hebdomadaire
  • Planning du jour

 

Les autres Collections, comme les listes et trackers, sous la forme que vous voulez.

 

Tout est imaginable, c’est vous qui êtes aux commandes.

 

Mais pour vous inspirer, voici quelques idées, que je regroupe par catégorie (car la liste est hyper longue !) :

 

  • Objectifs :
    • Objectifs de vie
    • Bonnes résolutions
    • Objectifs annuels, planning annuel
    • Objectifs trimestriels
    • Objectifs mensuels
    • Objectifs hebdomadaires
    • Objectifs quotidiens
  • Projets professionnels :
    • Liste de tâches (to do list) : classique !
    • Idées
    • Liste de projets, dates-clés
  • Blog :
    • Idées d’articles de blog
    • Calendrier éditorial
    • Idées de posts sur les réseaux sociaux,
    • Idées de newsletters
    • Comptabilité
  • Gestion de la maison :
    • Liste de courses
    • Ménage
    • Papiers administratifs
  • Famille :
    • Dates des vaccins (pas seulement des enfants, les nôtres aussi)
    • Choses importantes à ne pas oublier
    • Menu de la semaine, liste de recettes
  • Santé :
    • Médicaments, dates de péremption
    • Allergies : que faire en cas d’allergie
    • Activités sportives
  • Voyages :
      • Pays et villes à visiter et déjà visités
      • Liste des choses à ne pas oublier, checklist pour la valise
      • Journal de bord
  • Développement personnel
    • Level 10 Life : notre note personnelle sur 10 domaines de notre vie, les objectifs à réaliser
    • Trackers de toutes sortes : nouvelles habitudes à suivre, lecture, habitudes alimentaires, etc.
  • Carnet de croquis
    • Des pages dédiées au dessin ou coloriage

 

my-bullet-online-text-dividers

 

     

    Quels sont les avantages d’un Bullet Journal ?

    Je vous ai listé un peu plus haut les raisons pour lesquelles il est intéressant d’avoir un Bullet Journal, mais voici d’autres avantages :

     

    • Vous avez tout au même endroit, plus besoin de 10 carnets qu’on finit par ne plus remplir, tellement ça en devient compliqué à gérer. On ne cherche plus où on a noté telle information, car tout est réuni dans le même objet.
    • Ecrire à la main permet de se concentrer et prendre du recul, de se déconnecter de notre téléphone et autres éléments de distraction.
    • Il y a une vraie communauté de plusieurs millions de personnes, avec qui on peut partager et s’inspirer, voire se motiver pour atteindre ses objectifs, se supporter si on a les mêmes problématiques.
    • Vous trouvez la meilleure organisation qui vous convienne, selon vos besoins : c’est un carnet personnalisé. Vous devenez ainsi plus productif.ve : cocher les listes en devient addictif !
    • Il s’agit d’un agenda perpétuel en mieux : vous pouvez commencer et terminer quand vous voulez, il n’y a pas de date de début ou de fin.
    • Mieux se connaître, vraiment s’améliorer grâce à son développement personnel : les liste d’habitudes y jouent pour beaucoup, le « 10 Level Life » permet de faire un point sur tous les domaines de sa vie et réfléchir sur quels points évoluer.

     

     

     

    my-bullet-online-text-dividers

    Et les inconvénients ?

    Il y a tout de même des inconvénients à utiliser un Bullet Journal :

    • Il faut toujours avoir son carnet sur soi, ce qui n’est pas forcément possible tout le temps (un téléphone est déjà assez encombrant, surtout avec la taille qu’ils font maintenant),
    • Si vous avez un gros carnet, il peut vite devenir encombrant (et justement, ne plus donner envie de l’emporter avec soi tout le temps).
    • On part d’un carnet vierge, donc il faut refaire la trame à chaque fois pour les nouvelles pages, à moins de faire un Bullet Journal très très sobre avec juste des « bullet points » (c’est-à-dire des tirets) mais à mon sens ce sera juste un carnet de notes.
    • On peut perdre du temps à l’illustrer, au lieu d’accomplir ses tâches.
    • Si vous avez l’habitude d’utiliser un carnet de notes qui ressemble plutôt à un cahier de brouillon, vous aurez du mal à le remplir si vous avez peur de le raturer pour garder un joli carnet.
    • Vous allez peut-être mettre du temps avant de trouver l’organisation qui vous convienne. Mais sachez qu’il n’y a pas de Bullet Journal parfait, vous pourrez toujours améliorer au fur et à mesure.
    • Quand on ne termine pas une tâche (ou qu’on procrastine), on doit la réécrire le lendemain : entre le Future Log, Monthly etc, on peut écrire jusqu’à 5 fois une même tâche ou rendez-vous !!! Cela peut être un avantage aussi finalement : ne pas avoir envie de la réécrire, donc on est plus productif ?
    • Il est compliqué de remplir d’abord un Future Log, puis un Monthly Log, un Weekly Log et enfin le Daily Log. Alors qu’il suffit d’aller à la date correspondante sur Google Calendar par exemple quand on prend un rendez-vous chez l’ophtalmo ou le dermato (c’est-à-dire dans plusieurs mois).
    • On peut ainsi avoir des doublons entre le Bullet papier et l’agenda électronique, ou ne plus savoir où est-ce qu’on a noté telle ou telle information. 

     

    Pour ma part, je suis fan du principe du Bullet Journal, mais j’ai toujours été adepte des outils numériques.

    C’est pour cela que j’ai créé My Bullet online, un Bullet Journal numérique, pour avoir les avantages du Bullet Journal, sans les inconvénients… et ainsi retrouver du temps pour ce qui compte vraiment.

    Si vous n’avez pas encore créé de compte, vous pouvez le faire gratuitement ici :

    Créer un compte My Bullet online

     

    Dans cet article, je vous donne les différences entre un Bullet Journal classique et un Bullet Journal numérique.

     

    my-bullet-online-text-dividers

    A vous de jouer

    Alors, vous êtes convaincus pour vous lancer ? Ou est-ce que vous avez déjà votre propre BuJo ?

    Dites-moi dans les commentaires ci-dessous ce qui vous plaît dans le fait d’utiliser un Bullet Journal.